Drummond

Il s'agit du deuxième roman tiré de Romans, un roman.  Ce conte apocalyptique ou histoire de science-fiction (sexe-fiction?) navigue entre l'ironie et le cynisme. On y trouve un cousin ou peut-être un descendant (?) so british de David Donnovan, principal personnage de Lorsque le soleil tombe. Le Navarrien attentif y découvrira aussi un étrange écho au Petit galopin de nos corps.

Drummond texte en version pdf avec quelques notes de bas de page

extrait :

On nettoie le bébé, on le lange, l'infirmière tremble un peu. L'infirmière en chef lui fait signe de se tenir à l'écart. Elle s'approche du docteur Donnovan, elle veut voir, elle aussi, de plus près, voir et trembler intérieurement, trente-sept ans de clinique pour contempler ça : un bébé parfait, dodu, replet, répondant impeccablement à tous les tests réflexes, seulement voilà, il ne crie pas. C'est un bébé silencieux. Les yeux fripés, fermés, il donne par son silence l'impression d'observer
et non d'être observé. « Vous n'avez rien dit à personne ? » « Rien, docteur. » La Chef saisit l'avant-bras de Doc Donnovan, geste inhabituel pour une situation inhabituelle, Doc se dégage de l'emprise. « Qu'est-ce qui vous prend ? » « Pardon. Je ne peux pas le croire. » Petit baigneur, ni fille ni garçon, rien, un ventre lisse qui glisse à l'entre-cuisse jusqu'à l'orifice anal. Le docteur pose les mains à plat sur la table, caressant du bout des doigts le rebord de la couverture de laine, la frange des gazes. Il écarte les flacons de talc et de crèmes douces, la boîte de coton et le petit panier de langes. « Vous avez déjà vu ça, vous ? » L'infirmière ne répond pas. La Chef se tait. Doc sifflote, regarde par la fenêtre le parc de la clinique, il voudrait vivre autre chose, tout recommencer à l'aurore, petit film, flashback, il quitte son domicile, c'est le tour de Mrs Drummond, pas de problème, je lui ai promis d'être là, il suffit de la surveiller, elle fait toujours tout toute seule, un bon accouchement sans douleur, un de plus. Doc se retourne, s'approche de la Chef. « Fermez la porte à clé. Il n'y a pas de clé ? Trouvez-la! »

Pour revenir à l'introduction.